Recollection de la délégation Paris – Ile de France

les 18 et 19 octobre 2014 à l'Abbaye Notre Dame de Jouarre

 

 

Les 18 et 19 octobre 2014, nous nous sommes retrouvés à six autour de notre aumônier, le père Noël CHOUX, à l'abbaye Notre Dame de Jouarre, afin d'approfondir notre réflexion sur l'exhortation apostolique du Pape François « La joie de l'Evangile », dossier du dernier Veilleur.

En ce beau week-end d'automne, nous avons profité du magnifique cadre de l'abbaye, à l'hôtellerie totalement rénovée. Nos travaux, étalés sur les deux jours, ont été entrecoupés de prières avec les sœurs, dont les mélodieux chants résonnent encore à nos oreilles.

Comme d'habitude, Noël avait préparé durant tout l'été cette recollection et nous a donné l'envie de lire de manière approfondie ce très moderne texte du pape dont nous avons retenu que :

L'Evangile nous apporte la joie et cette joie doit se transmettre. Personne n'est exclu de la joie de la rencontre avec le Christ. Tous ont le droit de recevoir l'Evangile. Les chrétiens ont le devoir de l'annoncer. La communauté évangélisatrice doit se mettre en mouvement, s'impliquer. Les responsables doivent se mettre au service (comme le Christ qui a lavé les pieds de ses disciples). Ce service remplit de joie.

Et c'est dans la joie de l'Evangile, remplis de la confiance secrète et ferme donnée par le Christ que nous nous sommes séparés. Rendez-vous l'an prochain, les 10 et 11 octobre 2015 à Vauhallan.

 

Agnès et Hervé DEYDIER

Le dimanche 5 Octobre 2014, la délégation d'Ille-et-Vilaine a convié les membres de la Communauté Chrétienne des Policers de FRANCE « POLICE et HUMANISNE » à vivre une démarche de pèlerin lors de la traversée de la Baie du Mont St Michel avec les militaires de la zone de Défense Ouest.

Nous étions sept présents. Ce temps fort organisé par le Diocèse aux Armées, en présence de Monseigneur RAVEL, débutait pour nous par un rendez-vous Eucharistique en l'Eglise de PONTMAIN (53), lieu d'apparition mariale. Tout au long de la messe nous avons été fortement invités par l'Eveque aux Armées à remettre en question notre Foi, Quel est l'état de ma foi aujourd'hui ? Ai-je un cœur de Pierre ? De sable ? De chair ?

A la fin de cette célébration nous nous sommes retrouvés au bec d'Andaine pour un pique-nique convivial avec un temps d'échange fraternel. Une bouteille de cidre ayant été apportée par Laurent et Elisabeth signe de partage des réalités humaines.

Viennent les questions d'organisation pratique... comment s'habiller ? Que mettre ? Combien de kilomètres ? Y-a-til beaucoup d'eau ? En restant clairvoyants, et encadrés par des guides, nous avons débuté cette marche par un envoi chaleureux de l'Eveque  aux Armées. Pieds nus, pantalons retroussés ou shorts, nous avons traversé en pèlerin cette baie avec trois haltes pour nous permettre de chanter et prier.

En tout juste deux heures, nous avons accompli cette traversée. Nous avons été très gatés par le temps, et l'amitié partagé. C'est donc dans la Joie de ce temps passé ensemble que nous nous sommes quittés en frères… et nous vous laissons quelques photos souvenirs pour vous inciter à venir l'année prochaine.

Nous tenons à remermercier le diocèse aux Armées de nous avoir permis une fois de plus d'être présents à leur coté pour ce temps d'Eglise.

 

A tous ceux qui ont participé aux cadeaux qui nous ont été offerts à Assise,

un grand merci.

Après onze ans à la présidence

de la Communauté Chrétienne des Policiers de France – Police et Humansime,

je suis très heureux de passer le témoin à Dominique JOUET

et je ne doute pas que l'aventure continuera encore

pendant les cinquante prochaines années

Avec mon amitié

Hervé

Nous venons de vivre un très beau pèlerinage jubilaire sur le pas de Saint François d'Assise.

Quelques photos pour revivre ce moment :

https://picasaweb.google.com/chantalcppn/20140601?authkey=Gv1sRgCPmuteOTpauJSw&feat=email

 

https://picasaweb.google.com/chantalcppn/20140602?authkey=Gv1sRgCLemlIW6iNfG2wE&feat=email#slideshow/6020308194129855074

 

La messe à San Damiano où saint François reçu l'appel à reconstruire l'Eglise,

la marche aux carcieri en méditant le Cantique de créatures,

la célébration devant le tombeau de François,

et l'envoi à la chapelle de la paix avec la lecture du message du Card Etchegaray.

L'Assemblée Générale fut aussi l'occasion

de promulguer la nouvelle charte,

de remercier Hervé Deydier pour ses années de présidence

et d'élire Dominique Jouet comme nouveau président...

Le tout dans une ambiance conviviale...

Bienheureux les gardiens de la paix...

 

Voir la nouvelle charte promulguée lors de cette Assemblée

dans la rubrique "présentation de l'association"

 

 

La police et l’Eglise s’engagent à lutter ensemble contre la traite des êtres humains

A partir de ce mercredi et pendant deux jours, le Vatican accueille une conférence internationale contre la traite des êtres humains. Deux jours de débats au sein de l’Académie pontificale de Sciences visant à « construire un réseau efficace de chefs de la police afin qu’ils puissent collaborer étroitement avec l’Eglise », précise un communiqué.

Cette conférence, organisée par la Conférence épiscopale d’Angleterre et du pays de Galles, sera présidée par le cardinal Nichols, l’archevêque de Westminster. A Londres, la police et l’Eglise collabore déjà efficacement depuis trois ans.

Cette rencontre devrait rassembler des responsables d’Interpol et d’Europol et des représentants des polices d’une vingtaine de pays. En Europe, le Royaume-Uni, l’Italie, l’Espagne, la Slovaquie, la Roumanie, l’Albanie, l’Allemagne, la Pologne et l’Irlande ont été invités. Les Etats-Unis, le Canada, le Brésil et l’Argentine devraient représentés le continent américain. Le Ghana et le Nigeria, le continent africain. Enfin l’Inde, les Philippines et la Thaïlande devraient envoyer un représentant de leur force de l’ordre compétent en matière de traite.

Le trafic des êtres humains génère des profits mirobolants

Parmi les personnalités religieuses figure l’archevêque d’Abuja, le cardinal Onaiyekan. Dans un rapport sur le trafic d'êtres humains publié l’an dernier, l'Union européenne a classé le Nigeria comme le pays où ce fléau est le plus répandu. Ce rapport indique que la vente d'enfants y est courante. En avril dernier, 17 adolescentes, retenues prisonnières dans une même maison, enceintes du même homme et dont les bébés étaient destinés à être vendus, ont été libérées par la police. L'Unesco a classé le trafic d'êtres humains en troisième place des crimes commis au Nigeria, après la corruption et le trafic de drogue.
L’Eglise est très active dans l’accueil et la réinsertion des victimes. Certaines d’entre elle seront également présentes et prendront la parole lors de ces deux jours de débat.

Selon des chiffres de l’OIT, organisation internationale du travail, le trafic illégal d’êtres humains génère des profits de 32 milliards de dollars par an et concernerait près de deux millions et demi de personnes. 

Cette conférence correspond à la volonté du Pape François de combattre concrètement les trafics des êtres humains : la traite des femmes, l’exploitation sexuelle, l’immigration clandestine, les enfants soldats, l’esclavage domestique, les ateliers clandestins. Une déclaration sera publiée à la fin des travaux et sera présentée en conférence de presse.

Site de radio Vatican - 8 avril 2014