Assemblée Générale 2018 de Police et Humanisme

Communauté chrétienne des policiers de France

 Lourdes

17, 18, 19 et 20 mai

 

L’image contient peut-être : 2 personnes, texte

 

En cette année 2018, un cadre idéal s’imposait à nous, celui de la cité mariale de Lourdes, où étaient célébrés plusieurs anniversaires : celui des apparitions de la Vierge Marie à Bernadette (160 ans), celui du Pèlerinage Militaire International (60 ans), et pour ce qui nous concernait celui de notre participation à ce prestigieux rendez-vous (10 ans).

L’ouverture du PMI était d’ailleurs marquée et rehaussée, en cette occasion, par la venue de Mme Geneviève Darrieussecq, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Armées, et par une belle parade aérienne et tricolore de la Patrouille de France.

Nous étions une cinquantaine à nous retrouver le 17 mai dans une salle mise à notre disposition par la Paroisse Saint Joseph de Lourdes. L’ordre du jour de l’A.G. et du conseil d’administration tenu en parallèle était particulièrement étoffé. Il faut en retenir les points suivants :

-          quant aux instances dirigeantes de notre association : un renouvellement partiel et réglementaire du C.A. qui, s’il n’en a pas bouleversé la composition, a été suivi, en son sein, de changements importants pour le Bureau. En effet, il nous a été donné de remercier chaleureusement Dominique Jouët, Président de Police et Humanisme de puis l’A.G. de 2014 tenue à Assise, et qui désirait se voir désigner un successeur. Celui-ci a été élu à l’unanimité des membres du C.A. en la personne de Georges Gaspérini, Commissaire divisionnaire retraité de puis peu, et qui dirigeait jusqu’alors notre délégation de Marseille, son dernier poste ayant été celui de Commissaire Central de la cité phocéenne. Les participants à l’A .G. ont particulièrement apprécié son « discours d’investiture », très tonique et prometteur.

-          Quant à l’accompagnement spirituel de notre Communauté chrétienne des policiers de France, le Père Noël Choux exprimant l’intention de passer le témoin à un nouvel Aumônier National. La démarche est donc engagée auprès de la Mission de France pour qu’à l’automne prochain son successeur prenne le relais. Inutile de souligner combien cette décision de Noël a marqué l’assemblée, après douze années d’un dévouement exemplaire de notre Aumônier à la cause de notre mouvement et d’une attention constante au sort de chacun de ses membres. Des liens de respect et d’affection se sont tissés avec lui, et ce sera toujours un grand bonheur de le retrouver lors de nos rendez-vous importants.

-          Quant aux dates et lieu de notre A.G. 2019. Si nous retenons un souhait du P. Noël Choux , elle pourrait se dérouler du 3 au 5 mai 2019 dans le cadre de la magnifique Abbaye de Cîteaux. D’autres propositions visaient le choix de Marseille ou Bordeaux, et la décision est imminente.

-          Quant aux démarches menées pour améliorer sensiblement la visibilité de Police et Humanisme, dans les rangs de la police nationale et y faire connaître toute la ressource qu’elle peut et désire offrir, notamment aux collègues traversant des difficultés, des épreuves, des doutes ou des découragements dans l’exercice de leurs missions. A l’automne dernier, une campagne d’affichage a été menée avec l’appui des évêques dans de nombreux lieux d’Eglise. A présent, c’est vers l’Administration que nous nous tournons pour une reconnaissance plus affirmée de Police et Humanisme et de ce qu’elle peut apporter au sein de l’institution.

De notre participation au Pèlerinage Militaire International, marqué par la présence de détachements militaires de 64 nations, on retiendra particulièrement les moments où notre Communauté s’est retrouvée autour des siens et porteuse d’un message fort de solidarité et de fraternité avec tous les policiers, spécialement ceux qui nous ont quittés victimes du devoir ou de la maladie. Tout cela était présent à nos esprits lors de la messe du vendredi matin célébrée en la basilique Sainte Bernadette pour les armées françaises, et où nous étions auprès de nos amis gendarmes et sapeurs-pompiers ; lors du dépôt solennel du cierge de Police et Humanisme près de la grotte de Massabielle, en présence du Président national d’Orphéopolis, institution avec laquelle nous entretenons des liens suivis depuis plusieurs années ; lors du Chemin de Croix que nous parcourions ensemble l’après-midi sur les hauteurs de la ville ; le samedi matin lors de la messe célébrée à la chapelle Saint Jean-Marie Vianney, où nous étions rassemblés autour de huit d’entre nous se voyant administrer le sacrement des malades, un moment particulièrement émouvant, où nous avons aussi pensé très fort à tous ceux et celles qui n’avaient pu se joindre à nous et que nous portions dans la prière.

A ces moments centrés sur notre communauté s’est ajoutée notre participation fervente aux grandes étapes du P.M.I., notamment la procession aux flambeaux du samedi soir et la messe internationale du dimanche matin.

Nous avons tous expérimenté le sentiment que, véritablement, la cité mariale de Lourdes n’est pas « un lieu comme les autres ». On y respire un air de joie et de confiance qui ne se borne pas à nous extraire du tumulte et des violences du monde, mais nous aide à les aborder avec un cœur plus serein et chargé d’espérance.

Jean Marie Caccavelli, vice président 

 

Affichage de Marche au pas.jpg

L’image contient peut-être : 6 personnes, personnes debout

Affichage de Mot Noel chemin de croix.jpg