Michel Roure s’est rendu le jeudi 24 septembre au théatre du Chatelet à Paris pour assister au concert de la musique des Gardiens de la Paix. Il nous partage ce moment :


La formation de l'orchestre d'harmonie et batterie fanfare sous la direction de Gildas Harnois et Jean Jacques Charles a joué devant le Préfet de Police de Paris et 2000 personnes.

Je reprends un peu les propos du Préfet retranscrits sur le livret d'accueil : « la musique des Gardiens de la Paix est un des fleurons de la Préfecture de Police... Cette soirée permettra d'honorer la mémoire de deux de leurs grands compositeurs décédés cette année, Mr Désiré Dondeyne et Mr Marc Steckkar... Le concert de ce soir sera dédié aux policiers décédés en janvier dernier, victimes de leur devoir. Il sera suivi, le 9 janvier 2016, d'un hommage musical aux fonctionnaires de police du 11° Art, durement éprouvés par la perte d'un de leurs collègues... je vous remercie de votre présence qui marque une solidarité et une proximité de pensée avec l'ensemble des agents de la Préfecture de Police. »

Deux temps forts à signaler :
- Lors de la première partie, l'orchestre d'harmonie a interprété des chants genre flamenco avec une remarquable chanteuse mezzo soprano aveugle, Mme Nadia idamar.
- Pour la seconde partie, toujours avec le même orchestre, ce fut un régal avec l'interprétation des Tableaux  d'une Exposition de Modeste Moussorgski.
A cette occasion l'orchestre était accompagné d'un orchestre "Off de l'Orchestre de Paris " avec guitares lectriques, batterie, clavier, et piano.ce fut remarquable.J'ai pensé alors ceci : Tout un symbole. On peut tout interpréter avec des orchestres différents. Comme on peut vivre avec des cheminements différents.
Ce qui compte c'est le chemin.

Nous retrouverons la musique des gardiens de la paix le jeudi 19 novembre pour célébrer la Saint Martin en l'église saint Germain des prés et prier pour les policiers décédés.