A lire, dans le numéro d'octobre de la revue Etudes, des jésuites, outre l'entretien du pape François,

deux articles qui font réfléchir. le premier :

 

Dans les eaux glacées du crime organisé, du commissaire Jean-François Gayraud

Depuis la fin de la guerre froide et l’entrée dans l’ère de la mondialisation, le crime organisé a profondément changé de nature. Cependant, nous avons de grandes difficultés à percevoir ce changement qualitatif. L’image classique de l’iceberg est ici la plus pertinente : en effet, en matière de crime organisé, le plus important n’est pas ce qui est visible à l’œil nu, mais ce qui demeure dissimulé à l’observation immédiate.

  • Une menace de niveau stratégique
  • Ce que n’est pas le crime organisé en France : une menace folklorique
  • Les nouveaux horizons du crime organisé

Et aussi :

Vers une politique pénale de gauche ? du magistrat Denis Salas

Aspirons-nous à donner un nouveau sens à la protection de la société qui passe par une intelligence de la peine ? Pour comprendre cette orientation, il faut mesurer les limites de la frénésie sécuritaire qui a déferlé dans notre pays ces dernières années, comprendre la nouvelle politique proposée avant de sonder les réformes qui sont sur la table sans oublier les dossiers connexes de la justice des mineurs et du statut du parquet.

  • Un système pénal à bout de souffle
  • Un changement de méthode
  • Le statut du parquet
  • La justice des mineurs
  • Le sens de la peine

Nous en reparlerons...

Vous pouvez aussi lire le petit livre

du sociologue Raphaël Liogier (prof à l'IEP d'Aix-en-Provence)

Ce populisme qui vient, aux Editions Textuel... l'auteur s'interroge sur les éventuelles proximités entre les années 30 et notre aujourd'hui...

 

De quoi nourrir notre réflexion, seul, en équipe, ou avec les collègues !