31ème  dimanche Ordinaire C                                

3 novembre 2013                                      

Luc 19, 1-10

 Zachée, le collecteur d’impôts

 

Bientôt, nous fêterons Saint Martin, l’Apôtre des Gaules, l’évêque de Tours et le patron des policiers. L’histoire de Zachée que nous méditons ce dimanche, peut nous aider à célébrer Celui que Martin a aimé et servi, Celui dont nous contemplons la vie et que nous voulons aimer et servir à notre tour : Jésus, le Seigneur des vivants !

Martin a ouvert ses yeux et son cœur quand, aux portes d’Amiens, il a su « voir » le pauvre transi de froid et lui a partagé son manteau. Dans la nuit qui a suivi, au cours d’une vision rêvée, il voit Jésus recouvert de ce manteau partagé : « Martin, encore catéchumène, m’a revêtu de ce manteau » dit Jésus. Le geste fraternel de partage a favorisé la rencontre avec Jésus le Vivant !

Zachée, lui, veut voir Jésus : il en prend les moyens pour arriver à ses fins. Et Jésus dépasse largement son attente en s’invitant chez lui : « Il faut que j’aille demeurer chez toi ! » Demeurer ! Ce n’est pas seulement une petite visite sur le pas de la porte : il vient, il s’assoit, il établit une présence qui peut durer. Accueillir Jésus chez lui bouleverse Zachée. Non seulement il éprouve une grande joie, mais il est transformé de tout en tout : il se rend attentif au pauvre, il répare les injustices qu’il a commises, il se libère de l’esclavage de posséder ! Comme Martin, mais en inversant la démarche, Zachée, grâce à sa rencontre avec Jésus, ouvre ses yeux, son cœur et ses mains pour partager avec les pauvres.

Pour nous, comme pour Martin et Zachée, le Seigneur Jésus a le même désir : s’inviter chez nous pour nous apporter la joie, la liberté d’aimer et nous convertir au service des petits. Et c’est aussi par ce service attentif et fraternel du plus pauvre, de l’exclu, du laissé pour compte, que nous découvrons, au plus près de nous, la présente vivante et bienfaisante du Bien-aimé ! Le frère, la sœur… reconnus, servis et aimés, sont aussi sacrements de la présence réelle du Seigneur Jésus ressuscité !

François Tricoche