22° dimanche Ordinaire année C                             

 Luc 14, 1. 7-14                                                                                                          

1°septembre 2019

 

 

 

Connu pour avoir donné l’Evangile de la foi et de la miséricorde, Luc semble avoir retenu, dans la Parole écrite par « ceux qui furent dès le début les témoins » (Lc 1,2), les textes où sont notées les valeurs sociales, ou espérées telles, d’une société plus juste.

Ici, Luc relate un banquet où Jésus veut nous faire chercher la valeur du repas pris en commun. Beaucoup sont là pour voir et, surtout, être vus. Jésus ne donne pas une leçon de savoir-vivre. Mais il dénonce l’orgueil de ceux qui se mettent aux premières places dans l’espoir d’être bien placés, au-dessus des autres. De même, il met à jour ce qu’il y a d’imposture à penser à ce qui nous sera rendu « lorsque nous invitons à notre tour ».

Tout simplement, Jésus nous enseigne à faire toute chose sans calcul. Combien de fois l’a-t-on déjà vu dénoncer toute forme d’hypocrisie ! Il nous veut heureux et libres, vivant notre vérité.

Et nous, comment nous comportons-nous, lorsque nous sommes invités au repas eucharistique ? Avons-nous vraiment le souci d’accompagner les nouveaux arrivants dans notre communauté paroissiale et de leur permettre d’y trouver leur « juste » place ?

 

                                                                                                                      Raymonde Janin