Notre-Dame… ô Notre-Dame

Que de prières, que de cris de tant d’hommes, de femmes et d’enfants s’élèvent en ce jour vers Toi, notre bonne Mère du ciel.

En France, nous sommes bien gâtés devant le nombre si important de chapelles, d’églises, de basiliques, et de pèlerinages dédiés à la Vierge Marie… comme si nous cherchions en elle un appui, une aide précieuse sur notre chemin terrestre.

Elle qui est Mère de tous, elle ne peut rester insensible à nos appels et demandes. Elle les présente à son Fils Jésus, le Sauveur du monde.

Cette année, la simple évocation de Notre-Dame, dans le cœur de nombreux français, fera se souvenir de la Cathédrale Notre-Dame de Paris, réduites en cendres ce lundi saint, au début de la semaine sainte. Nous avons encore en mémoire les images impressionnantes de l’incendie du 15 avril dernier. Dans les ruines fumantes du chœur, elles étaient pourtant encore debout, la belle statue de la Vierge du Pilier ainsi que la croix dorée et glorieuse, nous invitant déjà à la confiance et à l’espérance.

C’est comme si la Vierge disait à notre oreille : voyez mes enfants, je suis là, malgré les tempêtes de votre existence, je veille, vous n’êtes pas seuls.

L’Assomption de Notre-Dame, c’est la fête de l’espérance et une hymne à la confiance.

Marie est avec, chaque jour !

 

P Thomas Schmitt