Dimanche 30 juin 2019

13ème dimanche 

 

« Laisse-moi d’abord aller régler mes affaires et on verra après »

 

Voilà une attitude bien humaine ; il ne nous viendrait pas l’idée de faire des reproches à quelqu’un qui prendrait le temps de la réflexion avant de s’engager.

Dans les textes du jour, chez le prophète Elie et dans Saint- Luc, nous remarquons la même situation.

C’est un peu nous-même qui nous reconnaissons indécis dans  notre engagement ; peut-être de la tiédeur, ou de l’indécision, ou même de la mollesse.

Quand même, on peut  terminer nos projets dans ce qui est important dans nos familles, dans notre maison ou sur nos terres  avant de s’engager avec Jésus. 

Eh bien non ! Et là Jésus nous apparait intransigeant et même sévère.

Si tu veux me suivre c’est tout de suite, le royaume n’attend pas et l’annonce de l’Evangile est la  priorité des priorités.

Elisée se reprend vite et pour manifester son adhésion il se débarrasse de ses bœufs et de sa charrue en les offrant à Dieu.

Saint Paul commente cet engagement au Christ par l’opposition de la conduite de l’Esprit et des convoitises de la Chair.

La chair, c’est notre vie de tous les jours. C’est autant l’expression de nos désirs que ce qui nous entraine dans l’action matérielle sans être animé par l’Esprit Saint.

Choisir la suite de Jésus c’est un chemin de liberté puisqu’il demande notre adhésion totale, mais c’est un chemin difficile.

Malgré tout,  ce chemin ne peut qu’engendrer le bonheur ; comme Elisée qui a su faire « peau neuve » pour aller annoncer la gloire de Dieu, nous avons à prendre le relais pour évangéliser dans la joie de notre conversion.

Prions pour être des « annonceurs » de l’Evangile (y compris dans des lieux tels que les services de Police) et être aussi des témoins vivants de l’Amour de Dieu.

 

Philippe DANGIN