30ème dimanche du temps ordinaire

 

Nous pourrions débuter ce dimanche en chantant « Ouvre mes yeux, Seigneur, aux merveilles de ton amour.Je suis l'aveugle sur le chemin, guéris-moi, je veux te voir.»
C'est ce qu'a demandé avec insistance à Jésus, Bartimée qui est un exclu de par sa maladie, son handicap. Depuis bien longtemps, il se retrouve au bord du chemin et dépend des personnes qui passent.  Il ne s'est faire autre chose que de mendier. Dans le même temps il est plein d'espérance : il espère un jour ou l'autre être guéri de ses yeux qui ne voient plus. Pour lui c'est un jour béni, le fils de David est sur le chemin où lui-même se trouve. Son cri dérange la foule. Jésus l'entend et le fait venir à lui. Bartimée, dans la confiance, demande à Jésus de le guérir de sa maladie. C'est la foi en Dieu qui guéri Bartimée.

Cette guérison est un chemin de foi  qui nous est proposé Chacun est invité à mettre son cœur dans les mains du seigneur, à s'abandonner à lui. Lui seul répond à nos attentes, nos inquiétudes, nos angoisses, nos souffrances. C'est lui qui éclaire le chemin dans les tènèbres et nous apporte la vraie vie. Ne voyons nous pas

 Bartimée sauter de joie après sa guérison ?

Aujourd'hui, des guérisons physiques sont vécues. Elles manifestent aux yeux des hommes l'attention de Dieu pour les hommes. Il y a aussi  les guérisons  du cœur qui rapprochent l'homme du cœur de Dieu comme une conversion ou le pardon.

Soyons attentifs à cette action de Dieu dans nos vies et crions notre joie des guérisons reçues.

 

Dominique JOUET