Notre manque de foi

 14ème dimanche ordinaire

Les lectures de ce dimanche montrent, à quel point,  le peuple présent autour des prophètes et encore plus lors de la vie de Jésus, n'est pas attentif au message de Dieu.

La parole divine n'est plus écoutée, accueillie. Il semblerait que l'homme puisse s'en passer. Les miracles opérés par Jésus ne semblent même plus faire de grands effets alors qu'il est au milieu des siens.Il n' y a plus de crainte du Seigneur. La foi n'est plus dans le coeur des hommes.

Aujourd''hui aussi, c'est notre manque de foi qui nous fait défaut. Nous ne mettons pas suffisament de place pour Dieu dans notre cœur. Il est pourtant facile de voir, lorsque l'on observe des chrétiens autour de nous, combien la vie placée sous le regard de Dieu procure des rayonnements, des joies inattendues. Elle permet aussi de surmontrer les épreuves, les faiblesses, et éviter aussi de se surestimer. C'est ce que dit St Paul lorsqu'il a reçu l'écharde dans sa chair.

A la suite de St Paul, fervent témoin de la vie du Christ, et de son amour pour lui, nous devons prendre conscience que c'est lorsque nous sommes faibles qu'en fait nous sommes forts. Tel est la grandeur de l'amour de Dieu pour l'homme.  A nous d'en prendre conscience.

 Dominique JOUET