Dimanche 6 mai

6ème dimanche de Pâques

Demeurer : à plusieurs reprises, ce verbe apparaît dans l’Evangile de ce 6ème dimanche de Pâques. Il faut dire que c’est un verbe peu usité dans nos conversations quotidiennes.

Demeurer dans l’Amour de Dieu et du Christ : voilà l’appel de Jésus à l’adresse de ses disciples. Autrement dit, nous sommes appelés à vivre dans cet Amour et de cet Amour… à rester profondément unis au Seigneur.

Dans le langage courant, demeurer renvoie au lieu de notre habitation. Pour le chrétien et le croyant, le lieu où nous nous sentons chez nous, comme à la maison, n’est autre que le cœur de Dieu. Là, nous nous recevons comme frères et sœurs les uns des autres, puisque le cœur du Père, là où il n’y a que l’amour pour seule mesure, nous rend semblables à ses fils et ses filles.

Demeurer en Dieu, c’est vivre de Dieu, nous abreuver de la source de son amour et de sa vie. Dieu nous veut heureux avec Lui, c’est un appel universel au bonheur et à la joie pour tout un chacun. Irons-nous demeurer en son amour, comme le Christ y invite ses disciples ?

 

Père Thomas Schmitt, Strasbourg.