La Sainte Famille

 

Déclarée sainte et proposée en exemple à toutes nos familles, la famille de Jésus n’est pourtant pas un modèle du genre : un projet de rupture de fiançailles ; un "père" qui n’est pas le père ; un accouchement en voyage et dans la précarité ; un fils unique, du moins à s’en tenir aux évangiles de l’enfance ; un enfant qui fait une fugue à douze ans… Sans compter que les évangiles ne citent aucune parole de Joseph et que Marie "garde toutes ces choses dans son cœur". La communication n’est pas au premier plan ! Nous devons chercher ailleurs ce qui fait la perfection de cette famille

Nous savons que la vie de famille, dans la vie du policier est toujours très difficile à gérer (contraintes, horaires, …). En ce temps de fêtes, nous devons retrouver le sens de la famille et poser notre regard sur la Sainte famille pour y puiser les richesses de la relation. Regardons Joseph qui a su accepter une situation complexe et certainement à vue humaine voué à l’échec ! Regardons la Vierge Marie qui sait garder le silence parfois et intervenir quand il le faut ! Regardons Jésus, qui se détache de ses parents et sait prendre le recul nécessaire avec son éducation et sa mission …

Alors aujourd’hui posons-nous la question : comment est-ce que je suis parent ?, quel est mon rôle d’enfant ?

La Sainte Famille met en évidence les attitudes fondamentales pour toute famille : personne n’appartient à personne, et chacun agit selon sa propre vérité, qui réside dans sa relation à Dieu.

Il s’agit d’une famille humaine toute simple mais totalement conduite dans la foi. Jésus, le Fils éternel du Père, s’est incarné dans une famille humaine, celle de Marie et Joseph. Ils sont unis par un amour intense, fondé sur celui qu’ils reçoivent de Dieu. C’est un exemple qui est proposé à toutes nos familles. Elles sont appelées à vivre d’un amour enraciné dans l’amour de Dieu. Bien vivre c’est vivre en aimant. Et cela ne sera possible que si nous puisons à la source de Celui qui est l’amour

Le pape François, lors du Congrès des familles à Philadelphie, en 2014 a eu ces paroles : « Dieu n’a pas voulu venir dans le monde autrement que dans une famille. Dieu n’a pas voulu approcher l’humanité autrement que dans un foyer, Dieu n’a pas voulu pour lui-même d’autre nom que l’Emmanuel, « Dieu avec nous ». … La famille est la grande bénédiction, le grand don de ce « Dieu avec nous », qui n’a pas voulu nous abandonner à la solitude d’une vie sans les autres, sans foyer. … La famille est le symbole vivant du plan d’amour que le Père a rêvé pour nous autrefois … en faisant vivre à son Fils la vie de famille avec Marie et Joseph à Nazareth. »

Alors en ce dimanche, prions pour toutes les familles déchirées, et demandons au Seigneur d’accompagner chacune de nos familles dans ces joies et ces peines.

Laurent Giallo-Pierret, aumônier de la délégation de Nice