dimanche 24 décembre 2017

4ème dimanche de l’Avent

 

C’est bien aujourd’hui l’Evangile de l’Annonciation mais j’anticipe un peu avec quelques mots sur la  Visitation déjà annoncée  dans le texte de ce dimanche.

J’ai chez moi la reproduction d’un tableau dont j’ignore l’auteur qui représente Marie face à sa cousine Elisabeth.

Le ventre d’Elisabeth est déjà rond et celui de Marie à peine visible mais déjà un peu marqué d’un début de grossesse.

Leurs regards se fondent l’un dans l’autre et leurs visages témoignent d’une joie profonde, calme mais intense.

Il n’y a pas d’exubérance ni de manifestation tapageuse dans leur attitude, juste la communion simple d’un secret partagé.

Toutes les deux savent d’où vient leur bonheur.

Il vient de  Dieu, mais pas du tout dans la même démarche.

Elisabeth a demandé et prié pour avoir un fils malgré son grand âge.

Marie, c’est Dieu qui lui a demandé d’être la Mère de Son Fils.

Elisabeth a été exhaussée par Dieu mais c’est Dieu qui a été exhaussé par Marie : elle a dit oui à sa demande.

Lorsque Dieu s’est adressé à Marie, par l’ange Gabriel, il a proposé des « épousailles » avec l’humanité.

Marie a reçu  en elle l’incarnation de Dieu et compris que Dieu a besoin de l’homme à qui il voue un amour infini.

A maintes occasions nous demandons à Dieu tel ou tel « service » en oubliant trop souvent qu’Il attend notre collaboration pour annoncer sa Bonne Nouvelle.

Remercions-le pour sa présence tout simplement et pour l’amour qu’il nous propose à profusion, gratuitement, sans contrepartie.

 

Philippe Dangin