dimanche 19 novembre 2017

33ème dimanche

( Pv 31, 10-13.19-20.30-31 / Ps 127 / Th 5, 1-6 / Mt 25,14-30 )

 

            Nous, policiers, nous savons ce qu’est une mission. Nous savons ce qu’est la confiance, la parole donnée et le défi relevé. Chrétiens, nous savons que c’est Dieu qui nous a donné la mission, belle et profonde, de nous faire les gardiens de la paix, les garants de la sécurité de nos concitoyens, c’est lui qui nous a attiré vers ce métier fraternel que, tant bien que mal, nous essayons chaque jour d’accomplir.

 

            Imparfaits, nous le sommes, Dieu le sait mais ne nous en tient pas rigueur, l’essentiel pour lui est que nous soyons dignes de la confiance qu’il a placée en nous, en faisant tout notre possible. Et le Seigneur nous en donne les moyens, la force, la motivation, le dynamisme. De cela, nous devons être absolument persuadés et, à notre tour, faire une totale confiance en Dieu, en exécutant notre mission avec cœur.

            Cette confiance, Dieu nous l’a donnée le jour de notre baptême, lorsqu’il nous a institués prêtre, prophète et roi. Il nous a fait son représentant sur terre, son messager, son ambassadeur, pour faire le lien entre lui et tous ces gens que nous rencontrons au cours de notre existence.

 

            La voilà la mission, annoncer la Bonne Nouvelle autour de nous, clamer que le Royaume est proche, qu’il est même déjà présent. Nous voici, comme l’a si bien dit notre pape François, des « disciples missionnaires » pour une « Eglise en sortie ». Disciples, derrière Jésus-Christ, dans les pas de celui qui est chemin, vérité et vie ; missionnaires, devant, à l’initiative, avec audace, pour défricher là où le Seigneur n’est pas encore connu, partout où le monde a tant besoin de lui. Dieu, par notre baptême, nous a donc envoyés cultiver sa terre et c’est bien lui qui en récoltera les fruits, mais pas à notre détriment comme semble le penser le mauvais serviteur de la parabole, bien plutôt au profit de tous les hommes, nous compris. C’est pourquoi il faut faire confiance à Dieu qui nous envoie et ne nous laisse pas tomber dans nos épreuves, et être digne de la confiance qu’il nous a accordée en nous investissant corps et âme.

 

            Et ces talents à fructifier, ne sont-ils tout simplement pas son incommensurable amour, son éternelle miséricorde ? Oui, soyons des « serviteurs bons et fidèles », des « fils de lumière », rayonnons de notre foi par tout notre être, par toute notre façon de vivre calquée sur celle de Jésus-Christ, alors nous illuminerons tous ceux que nous côtoyons et nous serons prêts, au moment imprévu de la venue du Seigneur, à entrer avec lui dans son Royaume.

 

                                                                                              Laurent Szymczak