L'association Police et Humanisme permet aux policiers chrétiens 

de partager sur leurs pratiques professionnelles 

dans un esprit de convivialité, 

à la lumière de l'Evangile.

 

 

 

Contacts : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Après le déménagement de la PJ vers les Batignolles...

A lire le très beau témoignage de Michel Roure...

 

Ce témoignage est unique : Michel a travaillé aux Renseignements Généraux, à la Brigade des Mineurs, à la Brigade Mondaine, à la Brigade des Stupéfiants, à la Brigade Criminelle, au Centre de Formation de la Police Nationale et pour finir au Bureau de Psychologie Appliquée.

 

30 ans de vie de Policier (1965-1995) et 76 ans de vie d’homme (Michel est né en 1940 et il a « bouclé » son récit en 2016) !

 

Il aura accompagné ce tournant exceptionnel de la fin du vingtième siècle : une police confrontée à de plus en plus de violences (incivilités, délinquance, drogue, terrorisme… ). Des policiers de plus en plus en difficulté avec leurs missions : fatigue, burn-out, suicides… Mais aussi la révolution  des moyens nouveaux : la police scientifique et technique, l’informatique, Internet, l’appui des psychologues…

 

Je suis touché par son honnêté, sa sincérité et son humanisme, même si le nombre d’homicides (tous plus horribles les uns que les autres) rapportés dans son témoignage est impressionnant (il doit approcher la cinquantaine) ! La mort est présente à toutes les pages – tout particulièrement dans période 1975-1983 où il était inspecteur à la Brigade Criminelle (pages 84-158).

 

Michel est avant tout un « humaniste ».

 

Page 165 : « le policier est au centre des choses, l’homme est son quotidien, comme le bois l’est pour le menuisier et la farine pour le boulanger ».

 

Il aura toujours cherché, tout en faisant avec rigueur son travail d’enquêteur de Police Judiciaire, de chercher l’homme derrière le délinquant, le malfaiteur ou le criminel ! Il n’a jamais enfermé l’homme malfaiteur dans ses délits ou dans ses crimes ! Durant la période où il était Responsable de Formation il a invité Guy GILBERT (le curé des loubards) à venir parler aux policiers en formation afin de leur donner des conseils de psychologie lors des interpellations des jeunes délinquants (page 179) !

 

Toute sa vie professionnelle il aura cherché à « désenclaver la police », à travailler en partenariat avec l’éducation nationale, les éducateurs de justice, les travailleurs sociaux, le Père Jaouen qui accueillait sur son voilier des jeunes sortants de prison…

 

« La médiation a toute sa place dans le travail du policier qui doit recréer du lien social » (page 194)

 

Le dernier mot de son livre apparaît une seule fois : « Dieu ».

 

C’est la dédicace de l’église de Baltimore que cite Michel : « Soyez en paix avec Dieu, quelle que soit votre conception de Lui, et quels que soient vos travaux et vos rêves. Gardez dans le désarroi bruyant de la vie, la paix de l’âme ».

 

Michel est un chrétien et sa foi est la source de son humanisme. Il aime l’homme et il porte sur celui-ci le regard d’Amour de Dieu.

 

Je ne peux que vous recommander son témoignage.

 

Vous ne le trouverez pas en librairie. Michel l’a édité à « compte d’auteur ».

 

Pour le commander (coût : 15 euros + frais de port) cliquez sur le lien ci-dessous :

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Denis CHAUTARD, aumônier PH Île de France